Texas Two Step

Posté le par

Slow, Slow, quick-quick, Slow, Slow, quick-quick…. (Lent, Lent, vite-vite, Lent, Lent, vite-vite…) . Cela semble assez simple, non? Eh bien, cette séquence de pas, constitue en effet, la base d’une institution américaine: le Texas Two-Step (ou Country Two Step), une des danses les plus populaires sur le continent Nord Américain.

En partenariat avec Mister VARGA , enseignant professionnel de l’école américaine Arthur Murray, Coyote Dancers proposait à ses membres des cours collectifs pendant 2 saisons 2016-2018. Cela avait lieu le dimanche soir, une fois par mois.Il s’agissait d’apprendre les bases et figures de cette danse partenaire. Nous formions des couples de 3 générations, de 15 à 75 ans. Génial.

Des nouvelles figures de Texas Two Step ont été apprises et même nous avons abordé du West Coast Swing, WCS.

Intéressé ? Le club en tant que tel n’organise plus ces cours collectifs. Prenez contact avec Michaela, notre coach en chef. Elle transmettra.  Qui sait, si la demande est suffisante, peut être nous nous retrouvions dans un cours collectifs avec Mister Varga !

Après les cours, il y avait  » l’After  » dans un resto sympa pour partager un verre ou/et un repas :)
Mais nous y reviendrons sur une page à part….

Sur internet il y a de nombreux vidéos-instructions sur le Two Step. De notre coté, nous pouvons témoigner de l’excellence de l’enseignement de notre coach Mister Varga.

Cela dit voici, « Texas Tattoo », une petite vidéo sympa avec un clin d’œil joyeux, qui illustre ce qu’est le Two Step.

Chaque soir, des dizaines de milliers de couples à travers les Etats Unis s’éclatent avec le Two Step. De minuscules Honk Tonks (salles de danses au Texas) aux concerts et festivals sur-dimensionnés , les fans de la musique country pratiquent cette danse.
Alors, comment exactement le Texas Two-Step est-il devenu la danse la plus populaire? Comme la plupart des institutions américaines, grâce aux immigrants. Le « jeu de jambes » est enracinée dans les danses folkloriques anciennes. Les polka allemands, la valse et la « Varsovienne » polonaise sont que quelques-unes des danses qui l’ont inspirées. C’est un fait que la culture cowboy est aussi imprégnée par les colonies massives d’immigrants allemands au Texas et à travers la frontière occidentale.
Le « Two Step » d’origine a explosé en popularité après que le Sergeant Chef du Corps des Marines, chef d’Orchestre et compositeur, John Philip Sousa a écrit le «Washington Post » en 1889. Mais le Texas Two-Step évoluerait complétement différemment d’un autre danse. Quand Harry Fox a créé le Foxtrot en 1914, il n’a pas fallu longtemps pour que les chanteurs Hillbilly (plutard dit country) et les Texans déplacèrent cette danse gracieuse des clubs de la haute société vers les vielles granges. La danse plus « rurale » a grandi avec le début de la musique country lui-même. Le Texas Two-Step a modifié la séquence de base . Il a également remplacé le mouvement de saut du Foxtrot avec un glissement en douceur, peut-être à cause des chaussures – les boots de cowboy. Les érudits appellent le Texas Two-Step « le foxtrot du pauvre. » Mais le Texas Two-Step finirait par aller encore plus loin, en adoptant toutes les figures, spins, tournés, d’une autre style, le swing.
Depuis les années 1930 à 1950, toutes les formes de danse swing se propagent sur l’Amérique. Un des plus durables, le western swing retrace ses racines à des artistes comme Bob Wills et les Texas Playboys. Wills a utilisé un style de violon jazzy posé sur un rythmique 4/4 temps. Signature rythmique la plus courante pour la musique américaine. C’est à dire, on peut « swinger » et à tout moment, reprendre le familier « Lent, Lent, vite-vite, Lent, Lent, vite-vite… ».
Depuis , le Texas Two-Step a traversé d’innombrables modes de danses américaines. Du rock n ‘roll au disco des années 70. Et bien sûr, le mouvement « Urban Cowboy » des années 80 ( à part quelques fioritures spécifiques à John Travolta, bien sûr) a contribué à rappeler aux Américains à quel point ils aiment la danse de cowboy classique.
Maintenant, si vous n’avez pas encore essayé, ne soyez pas timides. Au début, pour le cavalier, c’est plutôt cérébral. Compter le tempo, préparer, annoncer, indiquer la prochaine figure à sa cavalière…. GUIDER! Avec l’apprentissage, et l’expérience les figures, variations et enchainements deviennent variés et riches. Oui Guider. Pour certains couples cela peut être très bénéfique de reprendre ces bases, dans les rapport entre l’homme et la femme …. lol …:D Cela peut prendre un peut de temps avant que la cavalière ait confiance et se laisse entièrement aller dans les bras de son cavalier.
Mais n’oubliez pas, cette danse met en avant la cavalière, la femme. Elle la sublime et la magnifie.

Mais ce qu’est génial, c’est aussi qu’on danse sur la formidable musique Country, avec le bon rythmique  rappelez vous  » Slow, Slow, quick-quick, Slow, Slow, quick-quick…Lent, Lent, vite-vite, Lent, Lent, vite-vite… »

Nos membres qui suivaient le cours du programme de première année, avec Phil, avaient appris une chorée de Country Line Dance sur un tempo soutenu ,  » Chattahoochee » sur la musique d’Alan Jackson de 1993. Cette même musique est aussi idéale pour le Two Step. .

1997 Rodney Crowell chante ici « Lovin You All Night » =  » te faire l’amour toute la nuit »… .On ne peut qu’aimer le Texas Two Step, n’est ce pas ;-)

Puis Travis Tritt – Modern Way Bonnie and Clyde (2000), génial !

Plus récemment voici, Brad Paisley le surdoué à la guitare et son « American Saturday Night »  (2010).

Laura Bell Bundy’s « Two Step » avec le country rappeur et auteur Colt Ford (2012).

Ou le séducteur des femmes, Frankie Ballard « Sunshine and Whiskey » (2014).

ou même le phénomène Lady Gaga avec son album Joanne 2016 et le titre « A Yo ».

Vous voyez, la bonne musique pour danser le Two Step ne manquent pas.